Archives pour la catégorie Non classé

NON à l’austérité: Rendez-vous Dimanche 1er mai à 12h45 – Place XXII Cantons

 

NON à l’austérité = pas de sous enchère salariale, pas de rabais d’impôts aux entreprises, pas de coupes budgétaires

OUI: oui à A V S p l u s = plus 10 % de rentes

Travailleuses, travailleurs de l’Université de Genève :

le Conseil d’État se moque de nous !

Il manipule les comptes du canton pour fabriquer un décit
Il maintient des coupes linéaires, malgré l’accord signé avec le comité unitaire et l’absence de budget 2016
Il refuse d’entrer en matière sur les propositions de nouvelles recettes budgétaires du comité unitaire
Rejoignons le cortège de la Fête des travailleuses et des travailleurs pour que le Conseil d’État comprenne que son attitude est inacceptable
Relançons la mobilisation : Rendez-vous: Dimanche 1er mai 2016, 12h45 Place des 22 Cantons – dernière la banderole de l’Université

www.ssp-vpod.ch

www.unige.sspge.ch/blog unige

Assemblée de la fonction publique: 11 avril à 20h à la Salle de Faubourg

 COMITÉ UNITAIRE DE LUTTE DES SERVICES PUBLICS

SSP/VPOD  et Cartel  Intersyndical  du  personnel  de  l’Etat  et  du

secteur  subventionné
Conférence de presse du 7 avril 2016
A l’heure où une nouvelle rencontre avec le Conseil d’État est programmée
: la position des organisations du personnel
Interrompues depuis le 22 mars, les rencontres entre les représentants du personnel et la délégation du Conseil d’État vont reprendre le 22 avril prochain. Dans ce contexte, le souhait exprimé par le président du gouvernement de voir «commencer de vraies
négociations» a de quoi inquiéter les représentant.e.s du personnel.
Une telle assertion suppose que ce qui a fait l’objet de rencontres depuis la fin du mois de janvier n’a jamais été une négociation. Et pour cause, enfermé dans son dogmatisme budgétaire, le Conseil d’État a refusé d’entrer en matière et de négocier sur les propositions de recettes nouvelles que nous lui avons soumises. Il est dès lors à craindre que la notion de vraies négociations couvre la volonté du gouvernement de revenir à
l’attaque avec son objectif de réduction de la charge de fonctionnement de l’État par une baisse de 5% par an de la masse salariale.
Prétextant l’urgence de rembourser une dette qui reste somme toute relativement légère en comparaison internationale–à titre d’exemple, la dette de l’Allemagne, locomotive économique de l’Europe se situe à plus de 80% de son PIB, alors que la dette genevoise représente moins de 25% du produit cantonal brut- le Conseil d’État s’entête dans une logique d’austérité imposée à la population et à celles et ceux qui travaillent
pour l’État et le secteur subventionné.
Nos craintes ne peuvent qu’être confortées par les accommodations comptables auxquelles s’est livré le gouvernement en transformant les résultats bénéficiaires de l’exercice 2015, plus de 200 millions, en déficit grâce à une provision qui aurait pu être étalée sur plus de 12 ans. Cette liberté prise avec les chiffres permet par ailleurs au Conseil d’État de se dégager tout autant de l’accord signé avec les organisations syndicales que du vote du Grand Conseil favorable au versement de l’annuité au personnel de l’État.
De plus, la dramatisation à souhait entreprise depuis quelques semaines, de la situation de la caisse de retraite–une situation, de nouveau, qui est loin d’être dramatique puisque, si la CPEG enregistre un résultat légèrement négatif en 2015, elle a connu un rendement de plus de 7% en 2014, soit bien au- delà des 4% escomptés-le Conseil d’État essaie de peindre le diable sur la muraille et de faire croire que la populationdevra passer à la caisse pour garantir la pérennité d’une caisse qui n’est de loin pas en péril.
De plus, cette dramatisation vise à permettre à un gouvernement qui a fait preuve de son total isolement, d’essayer de reprendre le leadership politique en fédérant autour de lui toute la haine anti caisse de retraite des secteurs les plus durs de la droite parlementaire et sociale.
Enfin, en refusant de déposer un budget, le gouvernement condamne les services publics à se priver des centaines de postes qui avaient été budgétés et qui font cruellement défaut.
Ainsi, face à ces craintes, le Comité unitaire a décidé de relancer les mesures de mobilisation du personnel, seul moyen, les mois de novembre et décembre l’ayant amplement démontré, de faire valoir nos raisons et de ramener le Conseil d’État à la raison.

A cet effet, une assemblée générale du personnel est convoquée pour ce lundi 11 avril à 20 heures à la salle du Faubourg. Elle est appelée à formuler et valider les revendications que nous allons soumettre le 22 avril prochain et à décider du timing de la mobilisation à venir si le gouvernement devait persévérer dans sa logique d’imposition de l’austérité.

Parallèlement, les organisations représentatives du personnel œuvrent conjointement aux syndicats du privé,au monde associatif et aux partis de gauche, à l’organisation, le samedi 28 mai, d’une large manifestation populaire de refus des politiques d’austérité, en faveur de mesures qui répondent aux besoins prépondérants,sociaux, économiques, cultur
els et environnementaux.
Genève, le 7 avril 2016

Pétition HES SO : les cahiers des charges soient rediscutés avec les syndicats

La Résolution du personnel en annexe

 

 

Genève, le 15 mars 2016

Pétition à l’attention du Conseil d’Etat

concernant le règlement du personnel de la HES-SO

Les personnes signataires ci-dessous et membres du personnel de la HES-SO ont appris, par leurs représentant-e-s du personnel élu-e-s à la commission statutaire temporaire, qu’il demeure des points de litiges très importants concernant les conditions de travail. Elles demandent au Conseil d’Etat et en particulier à la Ministre de tutelle de l’entité susmentionnée de tout mettre en œuvre pour permettre une négociation avec le Conseil de direction HES sur ces points litigieux ci-après évoqués.

Nom Prénom Signature
     
     
     
     
     

Le personnel signataire :

  • Constate que ce nouveau règlement porte atteinte à la mission première des HES qu’est la formation tertiaire axée sur la pratique. La qualité de l’enseignement sera péjorée par une dégradation des conditions cadre, associée à une verticalisation des rapports de travail entre nous et entre nos écoles.
  • Déplore que le personnel et ses organisations n’aient pas pu se prononcer sur le règlement du personnel en raison de confidentialité imposée, contraire aux droits syndicaux.

Fort de ça, le personnel signataire formule les demandes suivantes :

  • Il exige le maintien des classes de traitement actuelles pour toutes les personnes concernées par une classification à la baisse selon les articles 130 et 131 du nouveau règlement.
  • Il exige que les cahiers des charges soient rediscutés avec les organisations du personnel conformément à l’art 20, al 3 de la loi HES-SO Genève (C 1 26).
  • Il exige des informations de la CPEG sur la projection de la prévoyance professionnelle pour chaque assuré-e dans l’éventualité du blocage des annuités, ou d’une progression freinée des annuités.
  • Il revendique le maintien du taux d’activité actuel, en particulier celui affecté à la formation pour l’ensemble du corps intermédiaire (CI) ainsi que celui affecté au perfectionnement professionnel (PPI) pour le personnel d’enseignement et de recherche (PER). Pour ce dernier, en cas de report du PPI, il doit exister la possibilité d’une négociation d’un cumul de PPI dans le cadre d’un projet de congé sabbatique.
  • Il demande le retrait du terme « savoir-être » dans le processus d’évaluation du personnel puisque sa définition manque de clarté et est encore objet de négociation entre le Cartel Intersyndical et la délégation du Conseil d’Etat (projet SCORE).
  • Il demande l’instauration d’une commission paritaire inscrite dans le règlement du personnel comprenant les associations du personnel pour toutes négociations liées aux conditions de travail réglementaires et directives d’application qui découleront de ce futur règlement.

Au recto, la résolution votée à l’unanimité des 139 personnes présentes pour l’Assemblée des personnels de la HES-SO Genève le 2 mars 2016 au sujet du règlement du personnel.

 

Le délai de retour des signatures est au mercredi 23 mars 2016 à 17h

Adresse postale : SSP/Vpod, 6 Terreaux-du-Temple (1201) Genève

m.castro@sspge.ch

Les HES SO se mobilisent contre un règlement du personnel à rabais!

Le SSP+SIT+FRAP ensemble avec le personnel HES SO se mobilisent contre la manœuvre du Directeur Général HES SO de faire approuver le règlement du personnel  sans consultation.

N.Réf : Genève, le 14 mars 2016

Madame la Conseillère d’Etat,
Chère Madame,

Nous avons l’avantage de vous remettre en annexe copie de la résolution votée le 2 mars à l’unanimité par le personnel des HES invité à une assemblée du personnel par les organisations GAGE et CRS2.

Cette résolution se réfère au projet de règlement du personnel HES, discuté à la Commission statutaire transitoire et accepté par le Conseil de Direction le 8 mars dernier. Des désaccords importants subsistent.

Le personnel et nos syndicats déplorent de ne pas avoir connaissance du texte réglementaire. En conséquence de quoi l’assemblée générale a mandaté les syndicats, accompagnés d’une délégation des personnes de la HES-SO, pour obtenir ce règlement et vous soumettre les points de divergence restants.

En particulier, le personnel déplore une dégradation annoncée de l’évolution des salaires pour certaines fonctions des corps enseignant et intermédiaire (chargé-e de cours, maître-sse d’enseignement, adjoint-e scientifique, assistant-e HES, assistant-e de recherche), ceci jusqu’au terme de leur carrière, mais aussi des répercussions sur leur prévoyance vieillesse. Le perfectionnement professionnel individuel (PPI) est également attaqué par une logique managériale à laquelle nous nous opposons.

Par ailleurs, le personnel relève que les membres de la Commission Statutaire Temporaire (CST) n’ont que trop brièvement pu participer à l’examen des nouveaux cahiers des charges soumis à évaluation, ce qui a été préjudiciable à une élaboration impliquant une participation réelle des intéressé-e-s.

Nous vous informons que le personnel se mobilise pour dénoncer la situation par l’intermédiaire des associations de personnels des six écoles HES Genève par l’organisation d’assemblées générales. Une nouvelle assemblée générale est prévue mi-avril. Par une rencontre avec vous, il nous importe d’obtenir de votre part l’assurance d’avoir la possibilité de porter des améliorations au projet de règlement. De plus, nous demandons que nos syndicats puissent participer, conjointement avec la commission statutaire temporaire actuelle ou la future commission du personnel, à toutes consultations et négociations liées aux conditions de travail réglementaires et directives d’applications qui découleront de ce futur règlement.

Comme convenu, nous commenterons plus en détail les demandes du personnel.
En vous remerciant de toute l’attention que vous porterez à ce dossier et à nos demandes, recevez, Madame la Conseillère d’Etat, chère Madame, l’expression de nos salutations distinguées.

Pour le SIT:  Françoise Weber, Secrétaire syndicale SIT

Pour le SSP: Margarita Castro, Sécretaire syndicale SSP/Vpod

Pour la FRAP : Jean-Daniel Jimenez , Secrétaire général

Copies à : M. François Abbé Decarroux, Directeur général HES-SO Genève
M. Andrés Revuelta, GAGE

Le syndicat vous appartient: activités 2016

2016 : Calendrier des activités SSP/Vpod à l’UNIGE:

  • Réunion syndicale des membres SSP /Vpod, le jeudi 21 janvier à 12h15 à la salle M 2170 ( bilan de la grève et de la rentrée; revendications par service et transversales:  suite de la mobilisation; informations syndicales: remboursement des indemnités de grève, congé syndical; apéro canadienne).
  • Pétition du personnel UNIGE contre le PL 11594, le SSP et le SIT ont déposé la pétition munie de 824 signatures au secrétariat du Grand Conseil. Probable audition fin janvier (contre le même PL, les syndicats sont auditionnés fin janvier par rapport à la pétition des HUG). Une séance de préparation aura lieu une semaine avant la convocation ( lieux, date et heure à confirmer)
  • Cours de formation SSP 2016 ( voir plus au www.sspge.ch)
    • Introduction générale au droit du travail. Les participant-e-s seront amené-e-s à s’interroger sur les articulations entre les règles matérielles de protection des travailleurs – du droit public et de droit privé- , les assurances sociales et privées et procédure administrative. Mardi 26 janvier ( inscriptions ouvertes: www.sspge.ch)
    • Enseigner dans une perspective d’égalité. Comment contribuer activement à la construction de l’égalité, que peuvent faire les enseignant-e-s? . Mercredi 9 mars, de 14h à 18h
  • Permanences syndicales gratuites à UNi MAIL: deuxième jeudi de chaque mois      (salle à confirmer)
  • Réunion du comité SSP université: 1er jeudi du mois à Uni Dufour 12h15 – 13h30 (cafeteria)

Avec mes salutations militantes.

Margarita Castro

La lutte continue! l’accord n’est qu’une étape vers de véritables négociations

L’assemblée du personnel du mercredi 16 décembre a voté la signature de l’accord discuté avec le Conseil d’Etat.

Ce n’est qu’une petite victoire, mais elle est importante : alors qu’en septembre dernier, le Conseil d’État posait un ultimatum au 9 novembre pour discuter des modalités de mise en œuvre des mesures structurelles faute de quoi il passerait en force, la mobilisation exemplaire du personnel a permis de bloquer cette offensive jusqu’au 21 mars 2016. Dans l’intervalle, de véritables négociations sont ouvertes, portant également sur des nouvelles recettes pour l’État.
L’accord prévoit également l’engagement du Conseil d’État à tenter de trouver un accord politique avec les partis du Grand Conseil prenant en compte nos revendications sur le budget 2016 :

• Suppression des coupes linéaires de 1% à l’État et dans le secteur subventionné,
• Suppression de la mesure visant à faire des économies en retardant l’embauche sur   les postes vacants,
• Renonciation à déduire deux annuités à l’engagement des nouveaux-elles collaborateurs-trices,
• Maintien de la participation de l’État au rattrapage de cotisations de la caisse de pension de la Police,
• Application de la loi permettant le versement de l’allocation unique vie chère,
• Versement rétroactif de l’annuité 2016 en cas de comptes d’État 2015 positifs.

Jeudi 17 décembre, le Grand Conseil démarre ses discussions sur le budget 2016. Nous devons restés mobilisé-e-s pour nous faire entendre et défendre nos propositions !

Jeudi 17 et vendredi 18 décembre 2015
Manifestations à la Treille dès 16h30

Et n’oubliez pas de continuer à signer et faire signer le référendum Stop au « personal stop ». Nous devons convaincre la population du danger que représente cette loi pour les prestations à toutes les Genevoises et tous les Genevois.

Félicitations à toutes et tous pour ces journées de grève et de mobilisation
Bonnes fêtes et meilleurs vœux pour la nouvelle année.

Pour le groupe université SSP

Margarita Castro

Calendrier 2016

  • Réunion syndicale des membres SSP /Vpod, le jeudi 21 janvier à 12h15 à la salle M 2170 ( bilan de la grève et de la rentrée, revendications par service et transversales:  suite de la mobilisation )
  • Permanences syndicales gratuites : deuxième jeudi de chaque mois à Uni Mail      ( salle à confirmer)

 

 

Manifestation massive et bruyamment à la Treille dès 16h30

Chères et chers collègues,
L’Assemblée du personnel de l’Etat et du secteur subventionné a validé le protocole d’accord hier soir.
Ce texte a donc été signé ce matin entre le Conseil d’Etat et les organisations représentatives du personnel, avant le début du débat budgétaire au Grand Conseil. Le Conseil d’Etat vous a fait parvenir son propre message avec en pièce jointe le document sur lequel l’Assemblée s’est prononcée.
J’attire votre attention sur l’interprétation pour le moins tendancieuse de celui-ci. Car en effet, lorsqu’il écrit: 
« Le protocole prévoit un délai jusqu’au 21 mars 2016 pour la poursuite des négociations visant à définir les moyens de préserver la situation financière du canton. Dans ce cadre, toutes les pistes seront examinées sans a priori en vue d’atteindre l’objectif d’économies à moyen terme défini par le Conseil d’État. »
Le Conseil d’Etat omet de préciser que des nouvelles recettes devront aussi être explorées et validées!
Le comité unitaire invite maintenant le personnel à manifester massivement (et bruyamment) sous les fenêtres du Grand Conseil jeudi.
Pour défendre la teneur de l’accord et maintenir la pression sur le Parlement afin que celui-ci ne le rende pas caduc par des votes intempestifs, participez donc au
RASSEMBLEMENT à la Treille, dès 16h30
le jeudi 17 décembre 2015
(manifestation reconduite aussi le vendredi 18, voire le samedi 19…).
Venez nombreuses et nombreux défendre les prestations publiques et faire entendre votre opposition aux dégradations prévues !